La société offshore est une société non-résidente, ce qui signifie principalement qu’elle n’exerce pas de commerce au sein des Emirats, et ne rend pas les associés éligibles à un visa de résidence. Aussi, elle ne nécessite pas la présence d’un associé local dans son capital.

CARACTERISTIQUES ET COÛTS

DOCUMENTS REQUIS POUR UNE SOCIÉTÉ OFFSHORE RAK

  • copie de passeport du/des actionnaires et du directeur
  • original de justificatif de domicile ( facture de gaz, électricité, téléphone, mobile, etc …)
  • une lettre de référence bancaire original pour chacun des associés (imprimée sur le papier en-tête de la banque )
  • le dossier complet à signer ( nous le préparons entièrement et vous n’avez qu’à vérifier et signer)
  • les statuts de la société que nous préparons et que vous signez en 3 exemplaires

POURQUOI CHOISIR LES EMIRATS ARABES UNIES COMME JURIDICTION OFFSHORE

  • une place sûre
  • un système bancaire très moderne
  • Dubai est une place mondialement réputée
  • une place de commerce internationale de premier plan
  • un hub entre l’Asie et l’Europe (et le reste du monde)
  • Les E.A.U. ne font pas partie de l’OCDE et ne sont pas considérés comme un paradis fiscal

COMPTE BANCAIRE POUR VOTRE SOCIÉTÉ À DUBAI

Nous vous assistons totalement dans les démarches pour la création des comptes bancaires. Nous travaillons avec des banques de premiers plans, et de grande qualité. Le profil du client déterminera la banque la plus appropriée pour lui. Nous vous aidons à choisir.

Notre assistance bancaire consiste à vous introduire auprès de la banque, à organiser le rendez-vous avec le banquier, et à vous accompagner pour la rencontre. Nous ne nous contentons pas de vous donner un nom et un numéro de téléphone à appeler. Nous sommes avec vous.

QUELQUES EXEMPLES D’UTILISATION DE SOCIETE OFFSHORE

Les E.A.U. ne font pas partis de l’OCDE, ne sont pas vus comme un paradis fiscal. La société offshore ne paie pas d’impôt.

Les sociétés offshores sont très prisées par les indépendants tel que les consultants business ou IT. Elles permettent d’avoir une couverture juridique et légales pour contracter avec les tiers et bien sûr facturer leurs prestations.

Les consultants internationaux utilisent directement leur société offshore pour la facturation auprès de leurs clients ou sociétés de services ( SSII, …) en charge de leur trouver les missions.

Parfois, le consultant travaille localement dans son pays de résidence et il peut ne pas avoir envie d’utiliser directement sa société offshore pour facturer ses services. Nous pouvons alors vous offrir les services de notre partenaire en Europe, spécialement dédié à vous représenter en face de vos clients. Nous signons alors les contrats et facturons vos clients au travers de cette société européenne, qui devient donc la vendeuse de la prestation. Plus de 10 ans d’existence et à jour dans ses obligations fiscales et sociales (information vérifiable sur les registres publics). Commission imbattable de 7%, bien en dessous du marché. Vos services sont donc alors immédiatement redistribuées sur votre compte offshore.

Dès lors que votre marché est un pays à forte taxation et que vous achetez vos produits à l’international, la offshore peut vous être utile.

Considérons un tel exemple de l’importateur

Prenons le pays A dont le taux d’imposition sur les sociétés est de 30%.

L’importateur est installé dans ce pays A et vend sur le marché local ses marchandises importées.

L’importateur achète un produit à 1 euros dans un pays B. Il a 1 euro supplémentaire en frais divers pour amener sa marchandise jusqu’à ses entrepôts dans le pays A et les mettre en vente. Le produit a donc un coût de revient de 2 euros.

Il revend ce produit 10 euros sur son marché local du pays A. Il conserve donc un bénéfice de 8 euros par produit.

Il paiera un impôt de 30% sur les 8 euros de bénéfices, soit 2,40 euros pour un bénéfice net de 5,60 euros qu’il peut ensuite se reverser au titre des dividendes (sur lesquels il aura encore une imposition personnelle).

En utilisant une société offshore, l’importateur achète son produit toujours 1 euro dans ce pays B. Sa société offshore revend à sa société dans le pays A au prix de 8 euros. Pour simplifier, disons que ces frais d’importation et de mise en vente sont toujours de 1 euro. Ainsi, le produit a un coût de revient de 8 + 1 = 9 euros pour la société dans le pays A.

En revendant 10 euros, il fera un bénéfice de 1 euro sur lequel il aura une imposition de 30%, soit 30 centimes.
D’un autre côté, la société offshore conservera un bénéfice de 8 – 1 = 7 euros, sur lequel aucun impôt ne s’appliquera.

Note 1: Si l’importateur vend 100 000 unités du produit, soit pour 1 millions d’euros de chiffre d’affaire, … faite le calcul.

Note 2: Ceci est un exemple simpliste pour bien mettre en évidence le concept. Il convient de l’adapter à chaque situation quant au prix d’achat, de revente, niveau d’imposition … Le concept sera de toute façon toujours le même.

Note 3: Le même concept s’applique pour l’exportateur, qui produit/achète pour 1 euro dans son pays à forte taxation, et qui revend pour 10 euros à l’étranger.

Bien des sites de e-commerce sont désormais en offshore ou en partie organisé en offshore. Ceci est valable tant pour les sites de vente de produits immatériels ou digitaux, que pour les sites de vente de marchandises. Les produits et services étant vendus dans le monde entier, les propriétaires de site préfèrent installer leur société dans un centre où l’imposition est avantageuse.

Aussi, dans le monde actuel, il devient pratique d’avoir recours à un tas de prestataire pour assumer les fonctions tels que la logistique, l’encaissement, le support technique et commercial, etc…

Nous pouvons vous aider à vous organiser efficacement et faire des économies en évitant les mauvaises décisions business, dûes à l’ignorance ou l’inexpérience. Nous consulter pour définir une mission de consulting business.

Une des utilisations les plus fréquentes des sociétés offshores est la Holding.

ARGUMENTS VENDEURS MAIS MENSONGERS!

Nous avons décidé de publier cet encart d’information pour protéger les porteurs de projet de création de société offshore contre quelques informations circulantes.

Non ! Les banques internationales telles que HSBC, Standard Chartered Bank, Barclays, CitiBank, … n’offrent pas de services d’ouverture de comptes bancaires à Dubai pour les sociétés offshores.

A Dubai, aucune banque n’ouvre les comptes bancaires offshore société en 24 – 48h ! Les banques ont un processus normal qui dure quelques jours ouvrés ( généralement 5 à 7 jours ouvrés) et ceci est valable pour toutes.

A Dubai, les banques sont toutes tenues de voir les clients en personne! Votre présence physique est obligatoire pour la signature des documents d’ouverture de compte bancaire et la présentation de votre passeport en cours de validité.

Non, les services de “Nominees” (“prête-nom”) ne sont pas possibles à Dubai. Les contrats de « Nominee » ne sont pas légaux, et pas reconnus par les Cours de Justice aux Emirats. Le bénéficaire économique de la société et des comptes bancaires, sera toujours celui qui est nommé sur les statuts.

Souscrire à un tel service revient simplement à donner vos actifs à une personne tiers, qui en est le propriétaire légal. Et aucun document signé ne saura vous les rendre.

BESOIN D’AIDE? NOUS SOMMES A VOTRE SERVICE

Nous sommes basés aux Emirats et nous gérons directement vos dossiers sans intermédiaires!

JE SOUHAITE UN DEVIS